Sixième édition du colloque des doctorants et jeunes docteurs de l’ED 101 – « La faiblesse en droit »

Vedette

Chers amis, chers collègues,
Nous avons le plaisir de vous annoncer que la sixième édition du colloque des doctorants et jeunes docteurs de l’ED 101 nous réunira le jeudi 13 décembre 2018 (Amphithéâtre Alain Beretz – Nouveau Patio) autour du thème de « la faiblesse en droit ».
Vous trouverez ci-dessous l’appel à communications. Des axes, des suggestions, et toutes les modalités de participation sont indiqués dans le document.
Par ailleurs, nous vous informons que le comité scientifique se tient à votre disposition pour toute information complémentaire à l’adresse suivante : colloque.ed101@gmail.com.
En espérant que la thématique suscite votre intérêt,
À très bientôt,
Le Bureau
Publicités

Cinquième édition du colloque des doctorants et jeunes docteurs de l’ED 101 : L’opposition doctrinale – 8 décembre 2017

Vedette

L’École doctorale de Droit, Science Politique et Histoire de l’Université de Strasbourg (ED 101), la Fédération de recherche L’Europe en mutation : histoire, droit, économie et identités culturelles (Unistra / CNRS n° 3241) et DEHSPUS, Association des Doctorants et jeunes Docteurs en Droit, Histoire et Science Politique de l’Université de Strasbourg, organisent la cinquième édition du colloque des doctorants et jeunes docteurs de l’ED 101 sur le thème de « L’opposition doctrinale ».
Le colloque aura lieu le 8 décembre 2017.

Affiche Colloque doctorants 2017

 

Galerie

Chers amis, Le programme de la 5e édition du colloque des doctorants et jeunes docteurs de l’École Doctorale 101 est désormais disponible ! Nous vous attendons nombreux le vendredi 8 décembre 2017, dès 8h30, en salle Guy Ourisson (Institut Le Bel, 1er étage) pour cette incontournable manifestation scientifique ! À très bientôt, Le Bureau.

Cette galerie contient 2 photos.

Journées européennes du patrimoine – Cour d’appel de Colmar

Chers amis, chers collègues,
Cette année, la 34e édition des journées européennes du patrimoine (16 et 17 septembre 2017) mettra à la jeunesse à l’honneur. À cette fin, la Cour d’appel de Colmar sollicite des étudiants et des doctorants en droit afin de prendre part à un procès fictif. 
Cette manifestation, à visée pédagogique, se tiendra sur place à partir d’un dossier, préalablement scénarisé par la Cour. Le public, nombreux nous l’espérons, sera invité à rendre une décision à l’issue des débats et des plaidoiries.
Il s’agira donc de combiner vos talents d’acteur et de juriste ! Les rôles suivants restent à pourvoir : assesseurs, un magistrat du Ministère Public, un greffier, un condamné, une victime, leurs avocats, ainsi qu’un narrateur. 
L’investissement sera donc minime. Concernant les déplacements, il conviendra de prévoir, outre la tenue du procès, une répétition avant l’évènement (les frais ne pourront, malheureusement, être remboursés).
Celles et ceux qui seraient intéressés par ce beau projet sont invités à se manifester par retour de mail. Pour plus d’informations, merci de contacter l’association (dehspus@gmail.com). Notre cher Président d’honneur, Antonin Forlen, se tient également à votre disposition pour plus de renseignements.
Espérant que l’évènement attise votre intérêt, nous vous souhaitons à toutes et à tous un agréable été,
À très bientôt,
Le Bureau.
Daumier

Rencontres d’automne de l’AFDT – 8 et 9 septembre 2017

Les 8 et 9 septembre prochains seront organisées les « rencontres d’automne de l’AFDT » (Association française de droit du travail et de la sécurité sociale), consacrées aux périmètres de l’Europe sociale, dont vous trouverez le programme ci-dessous.

La journée du 8 septembre aura lieu à la Cour Européenne des Droits de l’Homme et la matinée du 9 septembre à la MISHA.

Pour vous inscrire, il vous faut renvoyer le bulletin d’inscription par mail : fr3241-contact @unistra.fr.

AFDT Rencontres d’automne 2017

AFDT 2017 Bulletin d’inscription

 

Publication des actes du 3ème colloque des doctorants de l’ED 101 : La sécurité

Viennent de paraitre aux éditions Mare & Martin les actes du 3ème colloque des doctorants de l’ED 101 dont le thème est « La sécurité », sous la direction d’Antonin Forlen, Célia Hoffstetter, Luc Klein, Aline Marcel et Julie Rondu.

« Omniprésente dans les médias et sur la scène politique, la thématique de la sécurité présente une dimension d’actualité certaine. Les menaces pesant sur la sécurité des sociétés contemporaines sont protéiformes. Pour les prévenir, le droit développe des réponses multiples, dont l’efficacité dépend également de la cohérence interne du système juridique. Les actes du présent colloque examinent ainsi les rapports ambivalents entre le droit et la sécurité. Le droit est d’abord conçu comme un instrument pour circonscrire les menaces, et donc comme pourvoyeur de sécurité matérielle. En effet, les règles juridiques sont notamment conçues pour répondre aux besoins, à la fois multiples et évolutifs, en termes de sécurité. Touchant toutes les branches du droit, cette recherche de sécurité implique également de composer avec des intérêts parfois antagonistes. L’ouvrage examine ainsi des thématiques aussi variées que la sécurité énergétique, médicale, des infrastructures de communication, ou encore la sécurité des populations dans les confits armés.

Second versant de la problématique, le système juridique doit également reposer sur une sécurité interne, et donc répondre à des impératifs de prévisibilité, d’accessibilité et de cohérence. La sécurité juridique peut cependant être menacée par la recherche de sécurité matérielle. Elle peut également contribuer à atteindre cette sécurité matérielle, mais aussi être source d’incertitudes. L’ouvrage traite ainsi des difficultés liées aux revirements de jurisprudence, au droit souple ou encore à la prescription. Fruit d’une réflexion collective, menée par de jeunes chercheurs de spécialités juridiques diverses, cet ouvrage souhaite apporter des éclairages multiples aux problématiques contemporaines. »

ISBN : 978-2-84934-260-2

Disponible auprès de l’association. Avec le programme d’adhésion « Ma carte Dehspus » bénéficiez de 15% de réduction sur l’ouvrage.

300x450_la-securite-couv-web

 

Élections Commission Recherche de l’Université de Strasbourg – 22 et 23 novembre 2016

Dehspus s’associe aux associations ADDAL et Stras’AIR pour former la « Liste des jeunes chercheurs 2017 » soutenue par l’AFGES. Les élections pour la Commission Recherche auront lieu le mardi 22 novembre de  9h à 18h30 et le mercredi 23 de 9h à 16h.

Le site dédié : https://jeuneschercheurs2017.wordpress.com/

« Ma carte Dehspus »

Nous avons la joie de vous présenter le programme « Ma carte Dehspus » qui vous permettra de bénéficier d’avantages et de pouvoir participer à certaines activités.

Quatrième colloque des doctorants et jeunes docteurs de l’ED 101 : La coexistence des droits – 9 décembre 2016

L’École doctorale de Droit, Science Politique et Histoire de l’Université de Strasbourg (ED 101), la Fédération de recherche L’Europe en mutation : histoire, droit, économie et identités culturelles (Unistra / CNRS n° 3241) et DEHSPUS, Association des Doctorants et jeunes Docteurs en Droit, Histoire et Sciences Politiques de l’Université de Strasbourg, organisent la quatrième édition du colloque des doctorants et jeunes docteurs de l’ED 101 sur le thème de « la coexistence des droits ».
Le colloque aura lieu le 9 décembre 2016 dans la salle des thèses du Nouveau Patio. Il est possible de s’inscrire auprès de Madame Arro à l’adresse suivante : fr3241-contact@unistra.fr

affiche-colloque-1

Sub qua lege vivis ? Posée par les juges dès le début du Moyen-Âge, cette question demeure l’une des illustrations les plus saisissantes de la diversité des normes et des ordres juridiques à travers l’Histoire. Pour le juriste du xxie siècle, un constat semblable s’impose : au sein d’un même espace, plusieurs droits peuvent être amenés à cohabiter, voire à interagir. À l’heure où les droits supranationaux confirment leur importance sur la scène juridique, et où la question de leurs rapports avec les droits nationaux est incontournable, le thème envisagé se révèle des plus actuels. Sujet transversal par excellence, la coexistence des droits prend un relief tout particulier à Strasbourg, capitale de l’Europe dans un ressort de droit local.

De prime abord, réfléchir à la « coexistence des droits » peut surprendre car cette expression est encore peu répandue dans la doctrine juridique. Désignant, dans le langage commun, le fait d’exister ensemble de manière simultanée, le terme de « coexistence » apparaît dès la seconde moitié du xvie siècle; néanmoins, il faut attendre le début du xxe siècle pour que la question de la « coexistence des droits » commence à être évoquée par les juristes, et les dernières décennies pour qu’elle devienne un objet d’étude à part entière. Sa définition, toutefois, demande à être précisée. Appréhendée sous un angle juridique, la coexistence des droits renvoie à l’existence simultanée, dans un même ordre juridique, de plusieurs ensembles de normes portant sur des objets, choses ou situations identiques ou distincts.

Envisager le sujet sous un angle statique ne présente qu’un intérêt limité : la simple description de la coexistence des droits au sein d’un même ordre juridique ne permet pas d’en saisir pleinement les enjeux. Par exemple, n’est-il pas évident que le droit de l’environnement et le droit des transports coexistent dans l’ordre juridique français, ou que le droit anglais et le droit écossais coexistent au Royaume-Uni ? En revanche, appréhendée sous un angle dynamique, la coexistence des droits présente des enjeux aussi nombreux que variés. Quelles en sont les origines ? Dans quelles circonstances est-elle apparue et selon quelles modalités ? Est-elle nécessairement synonyme de conflit ? Implique-t-elle des influences réciproques entre les droits ? … Autant de questions qui revêtent un intérêt indiscutable et qui justifient, chez certains auteurs, une invitation à faire progresser la réflexion sur le sujet.

Comité scientifique du colloque : Caroline Kleiner, Frédérique Berrod, Raphael Eckert, Nicolas Moizard, Guillaume Wattellin, Emilien Rhinn, Melis Aras, Jean-Baptiste Varoqueaux, Yannick Ganne.

Le programme du colloque :